à propos

Jeunes professionnels, anciens chercheurs auprès du Ministère de la défense, Marine Lainé et Valentin Germain sont les co-fondateurs d’Ondes de choc.

Site dédié aux enjeux et horizons géopolitiques, il propose un regard d’expert sur les problématiques contemporaines. Dans l’intention de rendre visibles et plus accessibles des sujets souvent jugés austères et trop spécialisés, Ondes de choc se démarque en proposant une réflexion neuve et dynamique.

Diplômée en Affaires Internationales et Européennes de l’Institut d’Études Politiques de Rennes et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Marine Lainé est actuellement en poste à l’IHEDN. Spécialisée sur les questions de guerre contre-insurrectionnelle et sur les formes de terrorisme moderne, elle vient de publier un rapport sur l’intervention britannique en Irlande du Nord pour le Ministère de la défense.

Diplômé du Magistère de Relations Internationales de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Valentin Germain a grandi au Maroc et a vécu au Moyen-Orient. Il s’est spécialisé de fait sur les questions géopolitiques du monde musulman. Il a également publié des travaux portant sur les opérations militaires françaises en Afrique francophone pour le compte du Ministère de la défense. Il a notamment appartenu à l’équipe en charge de la communication de la Conférence climat des Nations-Unies de Marrakech (COP22).


Collaborateurs réguliers

Vladimir Asseev est russophone et diplômé de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en relations internationales. Il s’intéresse aux questions internationales de l’Europe de l’est.

Hélène Rolet est diplômée de Sciences Po Aix et est actuellement étudiante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en relations internationales. Membre du Comité Afrique de l’ANAJ-IHEDN, elle s’intéresse particulièrement aux questions géopolitiques liées à l’Afrique et plus précisément au Sahel, ainsi qu’aux questions de Sécurité et de Défense.

Thibault Gerbail est diplômé en Sécurité internationale et défense (Université Pierre-Mendès-France de Grenoble). Il prépare cette année les concours de la fonction publique à Sciences Po Toulouse. Ses intérêts le portent vers la région moyen-orientale et plus particulièrement l’Iran.

Hélène Richard est diplômée d’un Master 2 Diplomatie, obtenu après deux années de classes préparatoires littéraires puis une spécialisation en Sciences Politiques et Relations Internationales. Elle affectionne tout particulièrement les sujets de politique étrangère des pays d’Europe de l’Est et notamment de la Russie. Elle prépare actuellement les concours administratifs, avec l’IEP de Lyon.

Cyprien Orjubin est titulaire d’une licence d’Histoire et d’un master de Science Politique. Spécialisé dans les relations internationales et les zones de conflits, notamment au Sahel et au Moyen-Orient. Après avoir travaillé pour le Ministère de la Défense, ses intérêts le portent aujourd’hui vers les études de terrain et un travail de reporter.

Fabien Carlet est diplômé de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et analyste alternant au sein du Ministère de la Défense. Membre du Comité Marine de l’ANAJ-IHEDN, il est passionné par l’Arctique pour lequel il a réalisé une étude complète sur l’archipel norvégien du Svalbard. Il travaille actuellement sur la fragilité étatique en Afrique et au Moyen-Orient.

Vincent Burguet est diplômé d’un Master 2 en Droit international, après un parcours à l’Université et en classe préparatoire littéraire. Actuellement en fin d’études en L.L.M à l’Université Laval au Canada, il se passionne pour les relations internationales, particulièrement en Asie du Sud-Est et en Asie centrale.

Simon Augier est diplômé en sécurité internationale et défense à l’Université Pierre Mendès-France de Grenoble et auditeur jeune de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN). S’intéressant aux stratégies internationales et à la géopolitique, ses zones de prédilection sont l’Europe de l’Est et l’Asie Centrale. Il étudie également la robotisation des armées, particulièrement les drones militaires et leur usage par les armées modernes, sujet auquel il a consacré son mémoire de fin d’études. Il prépare actuellement les concours de la fonction publique.

Guillaume Perron est diplômé d’un Master 2 en relations internationales et diplomatie réalisé à l’Université Jean Moulin Lyon III, ainsi que d’un Master 2 en géopolitique délivré par l’IEP de Toulouse. Son aire de spécialisation s’étend des Apennins au Caucase, et comprend principalement les Balkans, la Russie et l’espace pontique. Ses thématiques de recherche sont essentiellement axées sur le poids des perceptions et des représentations en géopolitique.

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s