Revue thématique de l’été : Conflits en Afrique

Cet été, Ondes de choc vous propose de revenir sur les sujets ayant fait l’actualité de cette saison 2015-2016 et sur les grands thèmes abordé par le site.

Burkina Faso, Centrafrique, Tchad, Mali… Les conflits en Afrique sont encore nombreux et tendent à se propager à l’échelle régionale voire internationale. Une série d’articles sur les conflits en Afrique a ainsi été consacrée par la rédaction d’Ondes de choc afin de mieux comprendre les enjeux inhérents à ces tensions et aux conséquences qui pourraient en découler.


Jusqu’à la chute de Blaise Compaoré en octobre 2014, l’armée française pouvait alors compter sur un État « perçu comme politiquement stable et géré de manière satisfaisante du point de vue économique ». Aujourd’hui, le devenir de l’ancienne Haute-Volta est incertain. Mais il n’en demeure pas moins que le « printemps africain » qui secoue le pays depuis bientôt un an constitue un enjeu majeur pour le succès de l’opération Barkhane.


Alors que la République centrafricaine (RCA) semblait avoir retrouvé une certaine stabilité, après plus de deux ans de crise, la recrudescence des violences intercommunautaires dans la capitale, Bangui, met en péril le régime de transition. Cette situation témoigne de la fragilité des institutions et de la vulnérabilité du pays face aux conflits transfrontaliers régionaux. À cela s’ajoute une fracture sociale profonde qui maintient la Centrafrique dans un climat de tension entre les communautés, promptes à réagir aux provocations.


10 octobre 2015. Trois explosions retentissent de manière quasi-simultanée à Baga Sola, ville tchadienne située sur les rives du Lac Tchad, à proximité de la frontière avec le Nigeria. Attribués au groupe islamiste Boko Haram, ces attentats rappellent la violence et l’insécurité régnantes dans cette région où pullulent les insurgés islamistes.


L’irruption d’acteurs privés dans la résolution des conflits dessine les nouveaux contours d’un « domaine réservé jusqu’alors aux personnages officiels mandatés par des gouvernements ou par des organisations internationales publiques ». Ainsi, l’Afrique constitue « l’idéal champ de bataille au regard des différentes guerres fratricides qui s’y déroulent », offrant « une image, de plus en plus, décevante tant les crises qui la minent sont nombreuses ».

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s