Revue thématique de l’été : La Russie

Cet été, Ondes de choc vous propose de revenir sur les sujets ayant fait l’actualité de cette saison 2015-2016 et sur les grands thèmes abordé par le site.

Que ce soit dans le jeu géopolitique, au Moyen-Orient, ou sur son territoire, la Russie reste un acteur virulent et très actif sur la scène internationale. Dans une démarche historique et didactique afin de comprendre les tenants et aboutissants du pouvoir russe actuel, pour rappeler les relations avec ses voisins ou pour mieux comprendre un élément d’actualité, la Russie a donc fait l’objet de plusieurs articles sur Ondes de choc.


En 2005, la sociologue russe Olga Krychtanovskaïa publiait son étude, L’anatomie de l’élite russe, un travail de quinze ans. Dans cet ouvrage, elle tentait  de brosser un portrait sociologique des élites politiques et économiques russes. Si cette étude se focalise davantage sur l’analyse des élites soviétiques, elle est néanmoins éclairante afin de comprendre le fonctionnement de l’État russe actuel, dirigé -à ce jour encore- par une élite politique issue de l’URSS, qui s’est formée durant les années 1990, avant de se consolider sous Vladimir Poutine.


La Russie est l’un des pays européens qui a le moins connu la démocratie de son histoire : trois ans en tout et pour tout, une année en 1917 et deux ans juste après la chute de l’URSS en 1991. En effet, la deuxième constitution de la Fédération de Russie, adoptée en 1993, a instauré un régime présidentiel fort, où le président a tous les leviers du pouvoir. La nature de l’élite russe a fait le reste.


Victime de son ascension fulgurante durant ses premières années de présidence, Poutine se retrouve relativement isolé au milieu d’une élite politique acquise à Eltsine. Il doit donc ralentir le rythme de la circulation des élites pour retrouver ses repères. Ainsi ses premières années voient un ralentissement du turnover des cadres.


Le week-end du 10 au 12 juin 2016, Marseille s’est transformée en zone de guerre : des affrontements entre les fans russes et anglais ont fait plusieurs dizaines de blessés. De telles scènes de violences n’avaient pas été vues lors d’une grande compétition de football depuis l’Euro 2000 et les affrontements entre Anglais et Allemands à Charleroi.

 

Publicités

Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s